Nouvel outil de Twitter pour combattre les trolls

AndreaL’une des difficultés d’être parent dans une ère numérique est de se tenir au courant de tous les nouveaux outils et sites Web et des réseaux sociaux que nos enfants utilisent ou non ainsi que des nouveaux développements et des mises à jour touchant les outils existants. Honnêtement, je crois parfois que je suis prise au piège dans une roue de hamster du XXIe siècle!

Mais il est bon de demeurer à jour puisqu’il est important pour les parents de connaître un grand nombre de ces changements, comme le nouvel outil « Bulk Block » (blocage en bloc) que Twitter vient tout juste de lancer pour combattre le harcèlement sur sa plateforme.

twitter iconLa beauté de Twitter est que tous peuvent ouvrir un compte gratuit et y publier presque tout ce qu’ils veulent. Malheureusement, cette liberté a un prix lorsque certaines personnes (les trolls) utilisent Twitter pour publier des messages harcelants et offensants. Et ces gazouillis blessants peuvent avoir un impact important sur les destinataires.

Les célébrités sont des cibles particulièrement attrayantes pour les trolls. Par exemple, en mars, Ashley Judd engageait des poursuites contre des utilisateurs de Twitter pour harcèlement sexuel, et Lena Dunham a dit qu’elle avait supprimé son compte Twitter, car « je tente de créer un endroit plus sécuritaire pour ma santé émotionnelle ». (Dunham est maintenant de retour sur Twitter.)

Ce type de harcèlement ne se limite pas aux célébrités. Ainsi, afin de rendre sa plateforme plus sécuritaire pour tous, Twitter offre la nouvelle fonctionnalité de blocage en bloc qui permet de bloquer plusieurs comptes en même temps et de partager ensuite ces listes avec d’autres.

screenshotBien que les fonctions « Mute » (silencieux) et « Block » (bloquer) fonctionnent bien pour la plupart des citoyens de la nation Twitter, cette fonctionnalité avancée permet aux personnes qui ont enduré du harcèlement continu et de grands nombres de gazouillis non désirés de prendre le contrôle de leur expérience Twitter et de bannir les trolls. En donnant aux utilisateurs la capacité de partager des listes de personnes bloquées, il s’agit également d’un pas dans la bonne direction : la fonction est facile, rapide et axée sur la collectivité. Je prédis que l’externalisation ouverte des trolls deviendra une grande tendance. (Quelqu’un pourrait-il créer une gigantesque liste maîtresse des trolls que je peux importer?)

Bien sûr, bien que de bloquer des personnes et de partager des listes de trolls soient utiles, cela n’élimine pas la source du problème : des personnes cruelles qui prennent plaisir à rabaisser les autres en public. Pour rendre nos collectivités virtuelles encore plus sécuritaires et respectueuses, nous devons travailler ensemble à promouvoir des normes sociales positives dans ces espaces. En nous élevant contre les comportements inappropriés, nous en profiterons tous en étant en mesure d’utiliser des plateformes comme Twitter sans avoir peur du harcèlement. Après tout, si nous devons cesser d’utiliser ces outils, les trolls auront gagné.

J’adore les médias sociaux et tout ce qu’ils apportent : des idées, de l’inspiration, des renseignements, des relations. Pour protéger ces éléments positifs, je crois qu’il est important d’enseigner aux enfants que tous les utilisateurs ont un rôle à jouer, une responsabilité en fait, pour s’assurer qu’une minorité de personnes grossières ne ruinent pas ces collectivités.

Pour plus de renseignements sur l’outil de blocage de Twitter, cliquez ici : https://support.twitter.com/articles/20172663

Add new comment